Prendre soin de la santé des soignants avec la sophrologie

Les soignants sont soumis aux risques psychosociaux, comme le stress, l’épuisement, le rythme de travail important, les horaires décalés et la pression  ainsi que la gestion de leurs propres émotions face à la mort, à la souffrance des patients.

Prendre soin des soignants est un capital de grande valeur à préserver afin de limiter ou prévenir l’épuisement professionnel.

Pour pouvoir apporter du réconfort, de la sérénité aux autres, il faut avant  tout, en tant que personne et soignant, être bien en soi, présent ici et maintenant, de tout son corps, de tout son esprit pour pouvoir partager ce sentiment de sécurité avec son entourage.

 

Comment rassurer un patient si je ne me sens pas en sécurité? Comment le calmer si je suis stressé? Comment le réconforter si je suis moi-même submerger par ma propre souffrance existentielle…

Objectifs de l’intervention :

 

  • Acquérir des outils de relaxation pour une gestion de ses émotions.

  • Acquérir des techniques simples pour favoriser la récupération physique et psychique

  • Prendre du recul et gérer le stress (situation d’urgence, décès, souffrance …)

  • Transmettre des techniques que les soignants peuvent réutiliser auprès des patients.

  • Prévenir les risques psychosociaux inhérents à la profession

  • Lutter contre l’épuisement physique et émotionnel

  • Stimuler des  relations apaisées

  • Activer le vécu positif du travail pour qu’il soit à nouveau vécu si ce n’est plus le cas comme source d’accomplissement

  • Permettre de mieux se connaître pour mieux s’adapter aux situations de stress

  • Libérer les saturations émotionnelles

La sophrologie aide également à restaurer l'estime et la confiance en soi quand on et débordé par sa tâche d'aidant.

Les protocoles et le déroulé des séances collectives se font en concertation avec les équipes encadrantes et le personnel soignant /aidant afin de répondre au plus près aux attentes de chacun.

Il est important pour la mise en place des séances que la participation à ces séances se fasse sur le mode du volontariat afin d’obtenir l’investissement nécessaire à la pratique de sophrologie.